Les législatives partielles

Des personnes m'ont demandé mon avis sur les législatives partielles de Villeneuve sur Lot.

cahuzac.jpg

Déjà prenons les chiffres des 7 partielles précédentes:

- 1er tour: Taux d'abstention 70.6%. Henri Plagnol (UDI soutenu par l'UMP) a obtenu 26,2% des voix, devance Sylvain Berrios (UMP) qui recueille 23,39% des suffrages. Avec 19,99% des voix, le candidat du PS, Akli Mellouli, ne sera pas présent au second tour, n'atteignant pas 12,5% des électeurs inscrits.
- 2e tour: Taux d'abstention 76.78%. Sylvain Berrios (UMP) est élu avec 56,55% des voix.

- 1er tour: Taux d'abstention de 58,46%. Elie Aboud (UMP) a obtenu 42,61% des suffrages, et devance Dolorès Roqué (PS) avec 27,73%. Avec 23,37% pour France Jamet (FN) a été éliminée, faute d'avoir obtenu 12,5% des inscrits.
- 2e tour: Taux d'abstention 59.89%. Elie Aboud (UMP) est élu avec 61,91% des voix

- 1er tour: Taux d'abstention de 63.25%. Patrick Devedjian (UMP) avec 49,82% des voix est devant Julien Landfried (DVG) qui fait 32,52%.
- 2e tour: Taux d'abstention 63.95%. Patrick Devedjian (UMP) est élu avec 60,03% des voix.

- 1er tour: Taux d'abstention 24.3%. Napolé Polutele (UMP) obtient 37,4%, Mikaele Kulimoetoke (PS) 33,1% et Lauriane Vergé (DVG) 29,5%.
- 2e tour: Taux d'abstention 20.3%. Napolé Polutele (UMP) est élu avec 37,5% des voix.

- 1er tour: Taux d'abstention 66.2%. Jean-François Mancel (UMP) avec 40,6% des voix devance Florence Italiani (FN) 26,6%. Le PS est éliminé faute d'avoir obtenu 12,5% des inscrits.
- 2e tour: Taux d'abstention 64.7%. Jean-François Mancel (UMP) est élu avec 51,4% des voix

- 1er tour: Taux d'abstention 89,63%. Valérie Hoffenberg (UMP) avec 21,84 % des voix devance Meyer Habib (UDI) avec 15,36 %.
- 2e tour: Taux d'abstention 90.86%. Meyer Habib (UDI) est élu avec 53,36% des voix.

- 1er tour: Taux d'abstention 86,53%. Frédéric Lefebvre (UMP) a recueilli 29,15 % et Franck Scemama (PS) obtient 24,98%.
- 2e tour: Taux d'abstention 86,11%. Frédéric Lefebvre (UMP) est élu avec 53,72% des voix

- 1er tour: Taux d'abstention 54,28%. Jean-Louis Costes (UMP) a recueilli 28,8% devance Étienne Bousquet-Cassagne (FN) qui obtient 26,11%.
- 2e tour: Taux d'abstention 47,53%. Jean-Louis Costes (UMP) est élu avec 53,76% des voix

Nous constatons d’emblée que seul le cas de l’Oise peut s'en rapprocher bien que le taux d'abstention soit nettement moindre que les autres partielles de France métropolitaine (Abstention moyenne au 1er tour à 64.63% et 2e tour à 66.33%). Ce qui élimine directement la théorie du beau temps de Bernard Barral (PS). Puis, après J. Cahuzac, le PS a accusé EELV qui sont au gouvernement (et ont présenté Mr Feuillas lionel) qui a réalisé 2.79% avec 914 voix soit ... moins que le Front de Gauche (Mme marie helene Loiseau a obtenu 5.1% soit 1670 voix). On pourrait y ajouter l'humour de Cahuzac dont on suppose l'ombre derrière le Parti d'en rire dont la candidate, Anne Carpentier, arrive en cinquième position (devant EELV) avec les 1.078 voix (3.29%) soit celles qui manquent au PS pour arracher une triangulaire (les fameux 12.5%).

On peut aussi faire peur avec le Front National qui "monte" (ce qui est faux comme nous l'avons vu seul l'Oise a eu un candidat au second tour et il n'a jamais gagné le deuxième tour). On ne peut comparer cela avec le deuxième tour d'une élection présidentielle qui n'a rien à voir, ne serait-ce que par le nombre de votants. Je rejoins un sondage BVA, et le rasoir d'Ockham, qui énonce qu'au premier tour votent ceux qui adhèrent aux idées du FN et qu'au 2eme tour s'y greffe ceux qui sont écœurés par les partis traditionnels ou la personne, incapables d'obtenir des résultats (le cas de Mr Costes est intéressant à ce sujet): à la question "qu'est-ce qui vous incite le plus à envisager de voter pour ce parti ?", 51% ont répondu "l'adhésion aux idées politiques du FN" et 47% "le rejet des autres partis". On remarque d'ailleurs que le vote "blanc et nul" est de 14,25% au deuxième tour.

De plus, pour rappel, le FN a déjà eu 35 députés (en 1986, élus au scrutin proportionnel institué par François Mitterrand) et donc JM Lepen avait un groupe parlementaire pendant deux ans. La République s'en est très bien remise, merci pour elle. Et le FN a déjà gagné quatre mairies qui ont connu une gestion désastreuse :la première conquête d’une mairie par le FN remonte à 1995 à Marignane puis Orange et Toulon à la faveur de triangulaires. En 1997, c’est au tour de Vitrolles de les rejoindre.

Mon analyse est toute autre. Mécaniquement les Français qui ont "rêvé" devant les promesses de la campagne sont déçus par la réalité de l'exercice du pouvoir (pour de très diverses raisons) et votent systématiquement pour l'autre camp aux premières élections post-législatives. Mais là l'UMP n'est pas en mesure de récolter des voix (suites aux affaires et au duel pour l'élection du président, ajouté à la faillite probable). Les français constatent alors l'évidence: seule une poignée d'élites décident entre eux et ne tiennent aucun compte de l'investissement et des désirs des militants (je ne vise aucun camp en particulier; les deux sont identiques à ce niveau-là, il n'y a qu'a voir le vote pour le programme européen, l'investiture du Président du PS et les affaires "Rose Mafia").

Ils voient de plus, alors qu'ils souffrent de plus en plus et consentent à des efforts, le refus acharné d'abandonner le moindre privilège par les députés, par exemple avec un texte sur la Transparence (officiellement inspiré par Cahuzac) qui s'est transformé en blague de mauvais gout. Il ne reste alors plus que le vote FN pour canaliser ce mécontentement car c'est le seul à offrir des boucs émissaires (Europe, immigration, corruption des politiques) avec un programme proche de l’extrême gauche (Nationalisation, nettoyage du système, laïcité, retour en arrière et "nouvelle" République). Et oui, il est probable, les français ayant oublié les affaires et l'histoire des mairies, que le FN connaisse une réussite aux municipales. Et une encore plus forte victoire aux européennes que les hommes politiques en difficulté affublent de tous les maux. (Je reviendrais longuement sur l'histoire et la situation du FN et pourquoi cela est idiot de voter pour ce parti, ainsi que sur la montée de l’extrême droite en Europe, dans un autre billet).

En conclusion, je pense que nous assistons au déclin des deux principaux partis Français qui s'acharnent l'un contre l'autre sur la responsabilité de la montée des votes FN pour éviter de parler de la crise qui s'aggrave. Et chaque affaire, chaque échec parlementaire, chaque compromission lui profite un peu plus. Ressaisissez-vous !

La discussion continue ailleurs